Coloration semi-permanente, une coloration moins nocive pour les cheveux

Envie de créer un peu de nuances sur vos cheveux ? Pourquoi ne pas les teindre ? Entre coloration permanente, semi-permanente, végétale ou chimique, vous avez l’embarras du choix ! Sachez cependant que teindre vos cheveux n’est pas sans risque. Il existe des produits qui peuvent nuire à votre santé, ou déclencher des allergies. D’autres, par contre, ne donnent pas le résultat que vous attendez. Il importe donc de bien connaître les différentes techniques de coloration, afin de choisir ce qui vous convient le mieux.

Coloration permanente, une solution efficace, mais fragilisante

Comme son nom l’indique, la coloration permanente est une coloration qui dure dans le temps. Cette technique de coloration nécessite l’utilisation d’agents oxydants et d’ammoniaque. Les agents oxydants permettent d’éclaircir le pigment naturel de la chevelure, ou mélanine. Quant à l’ammoniaque, elle sert à fixer la coloration dans la tige pilaire. La coloration permanente est une technique de coloration efficace si vous désirez avoir une coloration durable. Elle recouvre également les cheveux blancs. Par contre, ce type de coloration est assez agressive. Étant donné qu’elle agit dans le cortex, soit le cœur même du follicule pileux, elle en modifie sa structure, et donc, la fragilise. D’un autre côté, lorsque les cheveux repoussent, ils créent un « effet racine ». C’est-à-dire qu’il existe une distinction entre la coloration permanente et la coloration naturelle. Du coup, il faut retoucher les cheveux à peu près tous les six mois pour avoir un résultat homogène.

La coloration semi-permanente, une solution moins agressive

La coloration semi-permanente également appelée coloration directe permet d’obtenir de beaux reflets sans agresser les cheveux. Contrairement à la coloration permanente, cette technique de coloration n’utilise pas d’ammoniaque et possède une faible teneur en eau oxygénée. Elle apporte de la brillance aux cheveux, et permet également de couvrir les premiers cheveux blancs. Les colorants ne modifient pas la mélanine, mais se déposent juste sur les écailles de la cuticule. La coloration semi-permanente disparaît au bout de 7 à 8 semaines. Généralement, les produits sont bien tolérés et on rencontre très rarement des effets secondaires tels que l’eczéma. Facile à appliquer, la coloration semi-permanente peut se faire chez soi. De nombreuses marques proposent des produits qui permettent de réaliser sa coloration soi-même.

La coloration temporaire, pour une brillance ponctuelle

La coloration temporaire, également appelée « fugace » teint légèrement les cheveux. Elle disparaît au bout d’un shampooing. Elle est idéale pour les événements exceptionnels. Elle ravive les cheveux ternes, et apporte de la brillance. Les nuances sont ramenées à leurs origines et les cheveux blancs sont déjaunis. La coloration temporaire utilise des colorants de synthèse. Ces derniers viennent se déposer sur la surface du cheveu afin de lui donner une nouvelle brillance et un léger reflet.

La coloration végétale, une coloration discrète

Les personnes qui ne supportent pas les produits chimiques se tournent généralement vers les colorations végétales naturelles. Henné, clou de girofle, rhubarbe, camomille, thé noir, brou de noix, autant de produits naturels permettent de teindre les cheveux sans risque. Les pigments contenus dans les plantes protègent les cheveux sans pénétrer dans la fibre capillaire. Résultat, les cheveux sont plus vigoureux. Par contre, il faut rappeler que ce type de coloration est discrète et n’est pas une solution permanente. Elle ne peut pas transformer radicalement la couleur des cheveux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.