Pourquoi le casque pour moto est essentiel chez un motard ?

Les accidents de la route causent plus d’un million de victime chaque année. Mais force est de constater que si la prudence est de mise, la plupart de ces accidents pourrait être évitée. Les cas les plus fréquents et les plus à déplorer concernent les cas des pays sous développés ou en voies de développements, car ils représentent plus de 50% des accidents enregistrés. Les chocs à la tête sont les plus fréquents et causent le plus de décès et de paralysies sur les organes motrices. De ce fait, il est plus qu’utile de rendre le port de casque pour moto obligatoire. Cette simple initiative pourrait sauver des vies. C’est aussi une assurance sécurité en toute saison, sur route,, sur piste ou dans des pratiques extrêmes.

Le casque : un élément indispensable pour le motard

S’habituer au port de casque moto est une disposition efficace pour la protection maximale contre les chocs au niveau de la tête. Des recherches ont déjà abouti à des résultats en affirmant une diminution des risques de blessures graves à plus de 70%, de 40% de risques de mortalité et il peut également diminuer les coûts engendrés par les soins et traitements causés par les accidents. Des initiatives sont prises actuellement, à travers le renforcement de la sensibilisation du port de casques motos, avec la collaboration de l’Organisation Mondiale de la Santé et les gouvernements de tous les pays concernés par l’augmentation des accidents de la route. Cette stratégie de sensibilisation se base sur un slogan vantant les mérites des casques qui affirme que ce dispositif de protection est un instrument de sécurité routière qui vise chacun d’entre nous. Le casque est para ailleurs, un moyen efficace pour la réduction des blessures et séquelles ainsi que les décès engendrés par les accidents de la route.

Le casque, un gage de protection en hiver

Beaucoup de questions se posent sur l’assurance sécurité d’un motard en période hivernale. Le casque est un sujet d’inquiétude et de réponse en termes de sécurité et de confort pour ce dernier. Leur souci se situe surtout sur l’adaptabilité de certains casques présents sur le marché qui ne reflètent pas les objectifs de confort et de sécurité en période hivernale. De ce fait, des questions comme l’efficacité sur la protection contre le froid au niveau du cou se posent. Il y a aussi le souci concernant la formation de buée à l’intérieure du casque et notamment, sur la visière qui peut causer une gêne de vision du motard. Une autre question se pose également concernant la visibilité dans le casque en générale, quand il y a des averses ou de la neige et concernant la résonnance des bruits extérieurs quand on est sur route. Ainsi, pour rassurer les pilotes de l’utilité des casques même en période hivernale, la solution serait d’ajouter une cagoule ou opter pour le port d’un masque néoprène afin de protéger le cou. Pour la présence des buées, plusieurs types de casques disposent déjà d’écran double ou aérés qui protègent contre la formation des buées à l’intérieur des casques. En ce qui concerne la visibilité, les types de casque à double vitrage sur les écrans sont les plus adaptés. Quant à l’audition, les bruits externes dépendent surtout de la vitesse du pilote.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *