Le contrôle technique va se durcir à partir du mois de mai prochain

À partir du mois de mai prochain, davantage de points seront examinés durant le contrôle technique des voitures et les défauts critiques devront être réparés dans l’immédiat. Dans le cas contraire, la voiture en question ne pourra pas circuler. Tout cela va coûter plus cher pour les propriétaires.

Le nombre de points à contrôler passe de 124 à 131

Le contrôle technique a été instauré en 1992 dans le but de diminuer le nombre de véhicules dangereux circulant sur la route. Ce contrôle technique doit être effectué tous les 2 ans. À l’heure actuelle, plus précisément à partir du 20 mai prochain, le contrôle technique va subir un grand changement. Le nombre de points à examiner durant le contrôle va passer de 124 à 131, soit 9 fonctions de plus à vérifier. Il s’agit notamment de l’équipement de freinage, de la visibilité, de la direction, des feux, des roues, des dispositifs électriques, des essieux, des suspensions, des châssis et accessoires.

Les défauts critiques devront être réparés le jour même

En tout, on compte désormais 606 défaillances rassemblées en trois niveaux, c’était 407 auparavant. Le premier regroupe les défauts mineurs qui sont au nombre de 139 et qui devront être réparés, mais sans délai précis et sans obligation de contre-visite. Le second regroupe les défauts majeurs qui sont au nombre de 340 et qui devront être réparés dans les deux mois lors d’une contre-visite. Enfin, il y a le troisième niveau qui est nouveau et qui regroupe les défauts critiques qui sont au nombre de 127. Les défauts critiques présentent un danger imminent pour la sécurité routière et peuvent avoir un impact grave sur l’environnement, ainsi ils devront être réparés dans l’immédiat sinon le véhicule en question ne pourra pas circuler à partir de minuit, le soir du contrôle. Une vignette datée du jour du contrôle sera posée sur le pare-brise du véhicule. Le propriétaire devra donc trouver un garagiste qui acceptera de réparer la voiture avant minuit, ce qui peut s’avérer difficile et peut coûter cher.

Une amende pour ceux qui ne respectent pas les règlements

Le conducteur qui se fait prendre à circuler avec une voiture ayant un défaut critique au lendemain du contrôle devra payer une amende de 135 € ou 90 € si elle est payée dans la foulée. Puis, quand le véhicule sera réparé, le conducteur aura 2 mois pour l’emmener en contre-visite. Rappelons qu’en plus de ce changement, le prix du contrôle technique a déjà augmenté de 15 à 20 % cette année. Tout cela pourrait engendrer un mécontentement parmi les automobilistes. Heureusement, il existe encore des bons plans pour passer un contrôle technique à Nantes, à Amiens, à Toulouse, etc. à un prix réduit. Vous verrez, vos dépenses en contrôle technique seront allégées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *