Le crowdfunding, une source de financement qui gagne de l’intérêt

Méthode de financement apparue récemment, le crowdfunding gagne de l’intérêt auprès des entreprises et des particuliers. Présenté sous forme de prêt, d’obligations, de don ou d’actions, cet apport financier peut présenter plus de facilités et d’avantages par rapport aux offres d’emprunts traditionnels proposées par les institutions bancaires. Quelles sont les particularités du crowdfunding ? Comment évolue ce secteur actuellement ? Les détails dans cet article.

Le financement participatif ou le crowdfunding

Concrètement, le crowdfunding ou le financement participatif est une méthode de financement de masse qui implique l’existence de plusieurs prêteurs, investisseurs mais aussi d’épargnants. On peut distinguer le crowdfunding par don moyennant une contrepartie, c’est-à-dire un don entre deux parties donataires.
L’opération peut se faire entre particuliers, associations, PME avec une contrepartie matérielle ou financier. Le crowdfunding par obligations ou par prêt est également une autre forme de financement participatif.
Cette option se rapproche des prêts bancaires, c’est-à-dire un PME ou un particulier peut contracter un emprunt qu’il doit rembourser avec les intérêts financiers. Par ailleurs, il y a également le crowdfunding par investissement en capital. C’est surtout destiné aux startups et aux PME qui désirent booster leur croissance en renforçant leur capital. C’est donc un investissement participatif qui ouvre à l’achat d’actions.

Comment évolue le crowdfunding actuellement ?

Le crowdfunding n’a que dix années d’existence, pourtant le secteur de l’investissement participatif semble évoluer très rapidement dans le monde. Cependant, le crowdfunding a commencé à prendre son essor en France à partir du mois d’octobre 2014. Depuis, sa croissance est soutenue, surtout avec l’augmentation du nombre de startups qui se créent chaque année.
Au Royaume-Uni, le crowdfunding a déjà mis sur la table près de plusieurs milliards de livres et de même aux Etats-Unis qui compte les dizaines de milliards de dollars. Selon le baromètre enregistré par l’association de Financement Participatif France FPF, le crowdfunding a déjà financé plus de 21 000 projets dont la valeur globale est d’environ 234 millions d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *